Ce site à été cofinancé par le Fond Européen Agricole pour le Développement Rural dans le cadre du programme LEADER 2014-2022,
la Ville d'Aigurande et l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine d'Aigurande, dans le cadre de l'opération :
Sauvegarde et mise en valeur du patrimoine d'Aigurande.
Cette opération comporte la mise en place de quinze panneaux d'information dans Aigurande avec des compléments d'information sur ce site
(voir pages Aigurande/parcours historique).

Retour à la liste
La source de la Bouzanne

La source de la Bouzanne

La chapelle repère 18 et la source de la Bouzanne, repère 19 dédiées à Notre-Dame-de-Pitié, souvent également appelée Notre-Dame-de-la-Bouzanne, font l'objet d'un culte très ancien, médiéval pour la chapelle et peut-être antique (époque gauloise ?) pour la source ; elles restent un lieu de pèlerinage fréquenté le mardi de Pentecôte.

Les monuments visibles aujourd'hui à la source de la Bouzanne, située à un kilomètre au nord-ouest de la chapelle, ont remplacé en 1865-1866 les anciennes constructions, en mauvais état et alors détruites. Furent édifiés à l'instigation de l'abbé Meunier, curé d'Aigurande, un bassin et un monument en pierre, avec, d'une part, dans une niche, une pietà (qui a sans doute remplacé celle en bois visible actuellement dans la chapelle), d'autre part, surmontant le monument, une Vierge à l'enfant en bronze. À proximité, une petite niche en pierre abrite une reproduction de la Vierge de la Salette et un calvaire a été construit en 1895 ; enfin, une belle châtaigneraie offre aux pèlerins et aux visiteurs un lieu de repos ombragé.

Les lieux d'intérêt