Ce site a été cofinancé par le Fond Européen Agricole pour le Développement Rural dans le cadre du programme LEADER 2014-2022, la Ville d'Aigurande et l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine d'Aigurande ; il fait partie de l'opération : "Sauvegarde et mise en valeur du patrimoine d'Aigurande", qui comporte la mise en place de quinze panneaux d'information dans Aigurande avec des compléments d'information sur ce site (voir pages Aigurande/parcours historique).

Retour à la liste

Rue Fossés-Saint-Jean et Rue du Faubourg- Gayet

Dans la rue des Fossés St Jean : le patronage paroissial Saint-Marc, a été, pendant la première moitié du XXe siècle, un centre d’animation très actif de la vie sociale aigurandaise.

Au début du XXe siècle, Mme GAULTIER fit construire ce bâtiment pour les jeunes de la paroisse en mémoire de son fils Marc (d’où le nom de l’édifice) qu’elle venait de perdre dans un accident de cheval. Le patronage a pour garçons et filles d’Aigurande.

Pendant la guerre de 1914/1918, le bâtiment a abrité un hôpital léger : hôpital bénévole (HB) de 20 lits à partir du 24 Septembre 1914. Après quelques années de sommeil, vers 1925, Madame LEPRAT et Mademoiselle ROBIN qui encadraient les filles, et Monsieur Antoine BERTHOLEMOT les garçons, relancèrent de nombreuses activités. Les jeunes pratiquèrent la musique, le sport et le théâtre. Le départ d’Antoine en 1935, puis la déclaration de la guerre en 1939 freinèrent toutes les manifestations du patronage St-Marc.

Mais en 1940, l’Abbé DOUCET redonna un second souffle à ces animations. Des dons récoltés lors des spectacles réalisés par les enfants, étaient, pendant la guerre, envoyés aux prisonniers. Il y eu encore, pendant les années après la guerre, de nombreuses animations pour les jeunes et des garderies pour les enfants. Mais les activités ont progressivement diminué ; la clique des Jeunes d’Aigurande, dirigée par Victor SABARLY, perdurera jusqu’aux années 1960.

Pendant les 30 années qui ont suivi, seul le catéchisme était enseigné au patronage. Puis, début 1990, un groupe de jeunes (filles et garçons) recommencèrent à faire du théâtre et des camps Nature, avec l'aide des Sœurs Nicole et Jacqueline, du Père Rivière et ensuite du Père Olivier. Les premiers travaux de rénovation (Peinture) ont été effectués par les jeunes et les prêtres. C'est ainsi que la pièce principale du patronage est redevenue salle de spectacles et de réceptions.

Une association s’est créée en 1999 et des travaux plus importants ont eu lieu. Le Patronage St-Marc accueille depuis le catéchisme, des réunions et des manifestations privées.

Dans la rue du Faubourg Gayet : on remarquera la maison du XVIe siècle, remaniée du XVIIIe au XXIe siècle

Parcours historique