Ce site a été cofinancé par le Fond Européen Agricole pour le Développement Rural dans le cadre du programme LEADER 2014-2022, la Ville d'Aigurande et l'Association pour la Sauvegarde du Patrimoine d'Aigurande ; il fait partie de l'opération : "Sauvegarde et mise en valeur du patrimoine d'Aigurande", qui comporte la mise en place de quinze panneaux d'information dans Aigurande avec des compléments d'information sur ce site (voir pages Aigurande/parcours historique).

Retour à la liste

Chapelle Notre-Dame de Pitié (ou de la Bouzanne.)

La chapelle et la source dédiées à Notre-Dame-de-Pitié, souvent également appelée Notre-Dame-de-la-Bouzanne, font l'objet d'un culte ancien (peut-être depuis le XVe ou XVIe siècle). Elles restent un lieu de pèlerinage fréquenté le mardi de Pentecôte.

La chapelle actuelle (route de Châteauroux, au lieu-dit « La Chapelle », au carrefour des routes D990 et D19) a remplacé la chapelle primitive, détériorée en 1793 par la recherche du salpêtre (pour fabriquer de la poudre) et la déchristianisation (destruction de la statue de Notre-Dame dont seule subsiste aujourd'hui la tête, peut-être du XVe siècle). Vendue comme bien national et mal entretenue, la chapelle primitive fut détruite dans la première moitié du XIXe siècle par son acquéreur qui en récupéra les matériaux avec lesquels il reconstruisit la chapelle visible aujourd'hui, sur un plan plus ou moins identique à celui de la précédente. Dans une niche de la chapelle est visible une belle pietà en bois (XVIe siècle ?), usée par le temps, provenant probablement de l'ancien sanctuaire de la source de la Bouzanne

Parcours historique